Skip links navigation

Biographie

Jalons biographiques

Ces quelques repères indicatifs donnent une première impression de l'oeuvre du prince Albert Ier

1848

Naissance à Paris, 90 rue de l’Université, d’Albert Honoré Charles Grimaldi, fils du prince Charles de Monaco et d'Antoinette-Ghislaine de Monaco, née comtesse de Mérode, son épouse.

1865

Le prince Albert est initié aux questions maritimes par l'officier de la Marine impériale française, Florent Anthouard, à Lorient.

1866

Il entre dans la Marine royale espagnole ; il y sert durant deux années, avec le grade d’enseigne puis de lieutenant de vaisseau.

1869

Le prince Albert achète un petit cotre, qu’il nomme Isabelle II, à bord duquel il va naviguer sur les côtes françaises et italiennes.

Il se marie, la même année, à Marchais, avec Mary Victoria Douglas-Hamilton.

1873

Le prince achète en Angleterre une goélette, construite en 1862 par Camper & Nicholson, et change son nom de Pleiad en celui d’Hirondelle

Il peut ainsi satisfaire son goût des voyages et devenir un navigateur toujours plus expérimenté. 

1879

Le prince Albert, trentenaire, arrive pour la première fois à Madère le 28 février 1879, à bord de sa goélette, la première Hirondelle, sur laquelle il a navigué en Méditerranée, pour son plaisir pendant cinq ans. Au cours de ces quelques jours de sociabilité mondaine, il fait la connaissance d’Alice Heine (1857-1925), mariée depuis 1875 au marquis de Jumilhac et qui devient alors duc de Richelieu. 

1885

Première campagne scientifique de la première Hirondelle (stations 1 à 37).

1889

Durant l’Exposition universelle de Paris, la Principauté de Monaco présente dans son pavillon les collections recueillies par le prince Albert à bord de l’Hirondelle, les engins utilisés et les publications consacrées aux résultats. 

Le prince Albert Ier devient Souverain suite au décès de son père

Les Monégasques prêtent serment de fidélité au prince Albert Ier dans la Cour d’honneur du Palais.

1891

Lancement du yacht Princesse-Alice, construit par les chantiers R. & H. Green, à Blackwall Yard, près de Londres. 

1893

Première représentation, en version scénique, de la Damnation de Faust (Berlioz) mise en scène Raoul Gunsbourg. 

 

1898

Affaire Dreyfus : Dans sa correspondance avec son amie Flore Singer, salonnière parisienne, le prince Albert Ier affiche dès le début de l’Affaire des sympathies dreyfusardes. Il réagit au « J’accuse » de Zola en écrivant à ce dernier : « Votre déclaration contient les plus beaux sentiments qu’une âme puisse exprimer, elle honore l’humanité, elle ajoute un rayon à la gloire de la France. Pour tous ceux qui admirent l’indépendance et la sincérité dans le patriotisme, vous grandissez plus haut que le renom de votre talent ».  En 1899, alors en mer, lors de sa deuxième campagne scientifique au Spitzberg, il écrit au capitaine Dreyfus. 

1902

A partir de cette année, le prince se rend régulièrement à la semaine de Kiel (organisée depuis 1892), sans participer aux régates pour lesquelles son bateau n’est pas conçu. 

La Carrière d’un navigateur, recueil de récits autobiographiques, paraît en livre pour la première fois. 

Fondation du Musée d'Anthropologie préhistorique de Monaco. 

1903

Le prince Albert Ier de Monaco crée l’Institut international de la paix.

1906

Huitième campagne scientifique de la seconde Princesse-Alice (stations 2362 à 2562).

Itinéraire : Le Havre, Ecosse, côtes de Norvège, Spitzberg, Le Havre.

Cette campagne, la troisième au Spitzberg (après 1898 et 1899 et avant 1907)  témoigne de la fascination pour l’Arctique du prince : « Les épreuves, comme les jouissances, ressenties dans ces régions rendent meilleur un homme cultivé lorsqu’il y découvre tout ce qu’elles ont de précieux. Vous êtes certains de garder, votre vie durant, quelque chose des sensations élevées qui nous ont si profondément émus ». Simultanément, deux missions patronnées par le prince Albert, l’une norvégienne, l’autre écossaise, explorent d’autres secteurs du Spitzberg.

1910

Inauguration du Musée océanographique de Monaco. 

À la demande des Monégasques, le prince Albert Ier , par Ordonnance souveraine, accorde le suffrage universel direct, au scrutin de liste, pour l’élection du conseil communal, à l’exception du maire et du premier adjoint qui continuent d’être désignés par le prince. 

Le Prince Albert Ier fonde l’Institut de Paléontologie Humaine, une fondation de droit français, à Paris.

Inauguration du lycée de Monaco.

1911

Ordonnance souveraine, par laquelle le prince Albert Ier accorde une organisation constitutionnelle.

Inauguration de l’Institut océanographique de Paris, rue Saint-Jacques, en présence de M. Armand Fallières, président de la République française.

Lancement de la première édition de l’épreuve de tourisme, nommée « Rallye Automobile », organisée par la Société « Le Sport automobile et vélocipédique », présidée par M. A. Noghès. 

1914

Le prince Albert Ier met à la disposition du gouvernement français, l'Institut océanographique et l'Institut de Paléontologie  humaine de Paris, ainsi que l'usage de la télégraphie sans fil à bord de son yacht la seconde Hirondelle ; il met  à la disposition du préfet de la Seine une somme de 50.000 francs pour les familles nécessiteuses des militaires appelés sous les drapeaux ; et met à la disposition de la Croix-Rouge Française son Château de Marchais et l'hôpital de Monaco.

1915

La série des vingt-huit campagnes scientifiques organisées et dirigées par le prince Albert Ier s'achève. Au cours de celles-ci, 3698 stations océanographiques ont été effectuées à l’aide de plusieurs dizaines d’appareils, pour la plupart créés ou améliorés par le prince et ses collaborateurs. 

1917

Réunion au domicile parisien du prince Albert Ier, 10, avenue du Trocadéro, en vue de la création de Parcs nationaux dans les Pyrénées.

1920

Inauguration de l’Institut de Paléontologie humaine de Paris (qui a été créé en 1910, construction du bâtiment par Emmanuel Pontremoli et Constant Roux entre 1911 et 1914, rue René Panhard) en présence du président de la République, Alexandre Millerand, du ministre de l’Instruction publique André Honnorat et des plus hautes personnalités du monde universitaire. 

1921

Au United States National Museum Auditorium de Washington, D.C., le prince Albert Ier prononce le Discours sur l’océan (Speech on the ocean) devant la National Academy of Sciences

1922

Le prince meurt à Paris le lundi 26 juin, à 16 h 45.

Chronologie détaillée

Vous trouverez prochainement, dans une version augmentée, une chronologie plus détaillée de la biographie du Prince Albert Ier et, pour en savoir plus, une bibliographie choisie.

#Campagnes scientifiques et océanographie #Diplomatie, Pacifisme, internationalisme #Paléontologie et préhistoire #Affaire Dreyfus #Politique intérieure #Sociabilité #Voyages #Activité scientifique #Aménagements/urbanisme #Arts du visuel (arts plastiques, photographie, cinéma) et nouvelles technologies #Musique et musiciens
Créé le 15/10/2020